1870 : quand l’avocat, fondateur de la IIIe République, empruntait une montgolfière et arrivait à Darnétal pour briser l’encerclement prussien

Quand les troupes prussiennes encerclent Paris en 1870, le futur fondateur de la IIIe République, avocat de formation et qui lors du procès Delescluze (1868) a montré sa virulente critique du second empire, Léon Gambetta, ministre délégué de la guerre, emprunte une montgolfière pour sauver Paris et briser l’encerclement. Il veut rallier Tours pour organiser une armée. Mais son ballon s’échoue près d’Amiens et, après moult péripéties, l’avocat parvient à rallier Rouen et emprunte un train spécial. Mais avant de partir, il prononce un discours de mobilisation à Darnétal, tout près du moulin de Pannevert, le samedi 8 octobre 1870. « Il faut que d’énergiques populations se lèvent pour sauver la France », tonne l’orateur au milieu d’une immense foule.

image_content_20690396_20160612232443

Un mois plus tard le « Jean Bart », ballon des Tissandier, tente le chemin inverse mais subit un atterrissage forcé à Heurteauville.

Depuis le départ du 1er ballon le 23 septembre 1870 jusqu’au 28 janvier 1871 fin du blocus, 67 ballons quittèrent Paris, transportant 164 passagers, 381 pigeons, 5 chiens et 2 à 3 millions de lettres.

En temps de guerre les aérostiers et leurs passagers risquaient l’arrestation, l’exécution sommaire ou une condamnation pour espionnage.

Source: http://www.paris-normandie.fr/region/1870–quand-l-avocat-fondateur-de-la-iiie-republique-empruntait-une-montgolfiere-et-arrivait-a-darnetal-pour-briser-l-encerclement-prussien-GE6042833#.V90HwYVOLZs